MESURES D’ACCOMPAGNEMENT DANS LES ETABLISSEMENTS MEDICO-SOCIAUX AU 1ER MARS 2021

Dans ce contexte actuel d’une intensification de la circulation du virus sur le territoire, il convient de renforcer les mesures de sécurité prévues au sein des établissements médico-sociaux pour limiter la propagation de nouvelles variantes du SARS-COV-2.

 

Organisation des transports :

  • Eviter les regroupements d’enfants et d’accompagnants à l’entrée du mode de transport (bus, arrêts,…),
  • Recommandation écrite à transmettre aux parents/proches afin qu’ils ne confient pas au transporteur un usager symptomatique (à afficher sur le véhicule),
  • Désinfection des mains des personnes transportées avant l’entrée dans le mode de transport (mise à disposition de SHA),
  • Port du masque chirurgical par les professionnels,
  • Port du masque chirurgical par tous les usagers pouvant le supporter,
  • Aération du véhicule pendant le transport.

Pour les personnes qui ne pourraient pas porter le masque :

  • Respecter une distance d’un mètre avec les autres personnes transportées ;
  • Ou veiller à ce qu’elles soient installées aux côtés de personnes qui partageront le même groupe au sein de l’ESMS.

Pour les personnes à risque de forme grave qui ne pourraient pas porter un masque, privilégier le transport individuel.

 

Organisation de l’Accompagnement dans les services :

Les professionnels seront très attentifs à l’application des mesures barrières :

  • Lavage des mains,
  • Port du masque (si possible),
  • Nettoyage et désinfection des surfaces,
  • Respect de la distanciation dès que possible,
  • Activités extérieures dès que possible.

Les nouvelles consignes que nous avons reçues seront appliquées autant que possible :

Depuis le renforcement des consignes sanitaires, et pour tous les âges, la limitation du brassage entre groupes est désormais requise :

  • Pour les enfants accompagnés jusqu’à l’âge de 6 ans, entre les enfants d’une même classe ou d’un même groupe, aucune règle de distanciation ne s’impose, que ce soit dans les espaces clos (salle de classe, couloirs, réfectoire, etc.) ou, sous réserve qu’ils existent, dans les espaces extérieurs. En revanche, la distanciation physique doit être recherchée autant que possible entre les élèves de groupes différents.
  • Pour les enfants accompagnés d’un âge supérieur à 6 ans et jusqu’à 15 ans, la distanciation physique d’au moins un mètre doit être recherchée autant que possible dans les espaces clos. Elle ne s’applique pas dans les espaces extérieurs entre personnes d’un même groupe, y compris pour les activités sportives. L’organisation des accompagnements à l’air libre est donc encouragée.
  • A partir de 16 ans, une distance minimale d’un mètre doit être recherchée autant que possible entre chaque personne dans les espaces clos et dans les espaces extérieurs. En cas de non port du masque (ex. dérogation), cette distance passe à 2 mètres.

Il est conseillé d’étaler l’arrivée et le départ des personnes dans l’établissement et d’encadrer les déplacements pour éviter les croisements entre les groupes ou niveaux.

 

Organisation des repas :

Les repas ont été réorganisés depuis le mois de novembre 2020.

En effet la restauration a été organisée  en deux services afin de diviser par deux le nombre d’usagers présents à la même heure dans le self :

  • Les plus jeunes déjeunent à 11h30,
  • Les plus âgés déjeunent à 12h15.

La distanciation est privilégiée  en raison de la baisse des effectifs à chaque service.

 

Admission :

Concernant l’admission d’un nouvel usager :

  • Un test antigénique ou RT-PCR est effectué dans les 48h précédant l’admission,
  • En cas de test positif, report de l’admission,
  • En cas de test négatif, période de vigilance (sans confinement) de 7 jours (ou 14 pour les personnes immunodéprimées) :
    • Surveillance biquotidienne de la température et des symptômes,
    • Respect des gestes barrières dont distanciation physique et port du masque en présence de tiers,
    • Si la personne est à risque de forme grave de Covid19, elle porte un masque chirurgical sauf contre-indication.

Les ARS peuvent prévoir des mesures limitant les nouvelles admissions et l’accueil temporaire au sein des établissements.

 

Stratégie de dépistage :

En  raison de la dégradation de la situation épidémique à l’échelle nationale, il est demandé aux ESMS PH d’amplifier les campagnes de dépistage, renforcer la politique de tests, notamment préventive, dans tous les établissements, quel que soit le public accueillis (adultes, enfants, à risque de forme grave ou non), afin d’offrir aux personnes accompagnées la possibilité de réaliser un test antigénique s’ils le souhaitent (et après accord des représentants légaux des mineurs).

Si impossibilité pour le patient de rester immobile : agitation anxieuse, mouvements involontaires…ne jamais contraindre et reporter le rendez-vous ou envisager une solution alternative.

 

Utilisation des tests  RT-PCR salivaires :

La doctrine d’utilisation des tests RT-PCR salivaires reste à ce stade inchangée : leur utilisation est limitée aux personnes symptomatiques pour lesquelles un prélèvement nasopharyngé est difficile voire impossible à réaliser.

Cependant, l’obligation de confirmer par un test RT-PCR les tests positifs réalisés par voie salivaire est désormais levée.

En outre, des travaux sont en cours pour élargir prochainement la doctrine d’utilisation de ces tests aux personnes asymptomatiques.

Nous reviendrons vers vous en lien après avoir consulté les représentants des familles et les usagers siégeant en Conseil de la Vie Sociale.

 

PRENEZ SOIN DE VOUS.