L’ensemble des services assurant les fonctions supports ( administratif, service infirmier, service social, transport et restauration) concoure au bon fonctionnement de l’établissement.

Les Missions

L’accueil des usagers

La tenue du dossier administratif des usagers (156 usagers)

Le suivi du budget (dont un budget annexe pour le SESSAD) et des impacts financiers qui en découlent dans un contexte pluriannuel

Le règlement des dépenses des fournisseurs et du personnel, il est établi en moyenne 2500 mandats par an et 150 bulletins de salaire par mois

Le suivi des frais de séjour (émission des factures et des titres de recettes)

La gestion des carrières du personnel

La gestion des instances (Conseil d’Administration, CTE, CHSCT, CAPL)

Sous la responsabilité des médecins, une équipe qualifiée assure les soins infirmiers et répond aux urgences, sur l’ensemble des structures.

Protéger, maintenir, restaurer et promouvoir la santé ou l’autonomie des personnes en relais ou collaboration avec les familles sont les missions principales du service.

A l’admission, le service infirmier rencontre la famille et établit un recueil de données. La communication des documents et données s’effectue dans le respect des lois et réglementation en vigueur, des préconisations prévues par la charte des droits et libertés de la personne et selon le cas, dans le respect des mesures prises par l’autorité judiciaire.

Les traitements sont donnés uniquement sur prescription médicale et en accord avec les parents. Des protocoles validés par les médecins ont été établi en particulier pour la prise en charge de la douleur.

Dans le cadre des rencontres à l’Espace Santé, des actions de préventions sont proposées aux jeunes : l’hygiène corporelle, bucco-dentaire et alimentaire. Les questions concernant la sexualité et la vie affective y sont également abordées.

Un atelier de dédramatisation des soins est proposé. Il aborde 2 aspects: la connaissance et la familiarisation des soins et l’anticipation des examens médicaux et des hospitalisations.

Une collaboration est élaborée en réseau avec les hôpitaux départementaux d’Ile-de-France, le C.R.I.P.S. (Centre Régional d’Information Pour le Sida), les services sociaux extérieurs, les assistantes maternelles, les foyers,….

L’espace Santé

Espace bien-être

Les ateliers de soins font partie du projet individuel de l’enfant. Le rythme des séances est établi en fonction des besoins de chacun et réévalué en fonction de la progression de l’enfant. Ils sont proposés en accord et en collaboration avec le jeune et sa famille.

Sur indication médicale, les soins thérapeutiques sont réalisés à un rythme régulier (environ 1 heure) et notifiés dans le projet individuel de l’enfant.

Les soins d’hygiène entrent dans le cadre du projet d’accompagnement et sont adaptés aux besoins des enfants: bain, douche, soins de cheveux ou des mains, changes ponctuels, …

Autonomie au quotidien

Dans le cadre du projet individuel de certains enfants, cet atelier a été mis en place, en collaboration avec l’équipe éducative et en accord avec les parents, afin d’aider les jeunes à acquérir une autonomie dans les actes de la vie quotidienne.

Cet atelier aborde différents thèmes dans le but de maintenir une bonne santé physique et psychique: l’hygiène corporelle, l’alimentation, le sommeil, les activités sportives, etc…

Une mise en pratique des soins d’hygiène est également proposée pour certains jeunes.

Prévention bucco-dentaire

Le service infirmier propose des créneaux pour les soins d’hygiène dentaire pour l’ensemble des jeunes de l’établissement. Des petits groupes sont constitués (4/5 enfants) selon leurs niveaux de compréhension en concertation avec les équipes.

Les séances se déroulent comme suit :

1ère séance : Présentation d’un support vidéo aux enfants.

2ème séance : Pratique du brossage des dents.

De plus, à la demande des familles, des soins sont proposés quotidiennement.

Sensibilisation autour du corps et de la sexualité

La création de cet espace a été réalisée en décembre 1998 à la suite de la circulaire ministérielle du 10 décembre 1996 et est animé par 2 infirmières.

C’est un lieu d’information, de documentation, de  sensibilisation, d’échanges et d’écoute où différents thèmes peuvent être abordés par étape : l’hygiène de vie, la sexualité, la connaissance du corps, la contraception, l’I.S.T (infection sexuellement transmissible).
Des groupes sont constitués sur des thèmes choisis suivant les âges, les pathologies et les niveaux de compréhension des jeunes. Lors de la première rencontre, le contenu de cet espace est abordé dans sa globalité. En dehors de ce temps, l’équipe infirmière est  disponible pour des questions plus intimes.
La parole du jeune est respectée et non divulguée. Un climat de confiance est primordial pour le bien-être de chacun.

Lors des journées mondiales de lutte contre le SIDA le 1er décembre, des actions sont réalisées par les jeunes (confection et vente de rubans rouges, réalisation de dessins, messages de prévention).
En complémentarité, avec l’autorisation parentale, les adolescents sont accompagnés par les infirmières au Centre Régional d’Information pour le SIDA (C.R.I.P.S.) à Paris.

Les jeunes sont reçus par des animateurs qualifiés autour de vidéos-débats, et jeux interactifs.

Dédramatisation des soins

Les équipes éducatives et soignante ont constaté la difficulté pour les enfants d’accéder aux soins, au niveau de l’EPMS ou dans leur suivi médical extérieur. Un atelier autour de ce thème est mis en place, il est animé par 2 infirmières et 2 éducatrices et  accueille des groupes de 3 enfants maximum.

Il aborde

La connaissance et la familiarisation avec les soins de base : température,  pansement, prise de tension, …

L’anticipation des examens et des hospitalisations, en collaboration avec la famille.

Il aide à la communication entre l’enfant et les services extérieurs grâce à des supports adaptés (PECS, posters, … )

Conformément au projet d’établissement, le service social travaille en permanence avec les équipes pluridisciplinaires dans un souci de coordination rigoureuse s’articulant autour de quatre grands axes.

Travail Institutionnel
Quotidien:

Articulation et coordination avec l’ensemble de l’équipe de l’établissement

Participation aux synthèses ou points sur les projets éducatifs. Apport du regard social dans un travail de complémentarité.

Bilans sociaux

Dossiers d’orientation M.D.P.H

Protection enfant:

« Information préoccupante » de la situation avec les personnes en contact avec l’enfant en cas de repérage de maltraitance

Liaison et suivi de la procédure avec la Mission de  Développement et de Prévention Globale du Conseil Général.

Coordination du suivi avec les services de prévention (SAE, SSP….)

Travail après des jeunes

Chaque enfant ou adolescent peut solliciter à tout moment l’assistance sociale pour régler un problème ou effectuer une démarche le concernant directement, ou simplement l’écouter dans un contexte différent.

Accompagnement lors de rendez-vous dans les services extérieurs.

Médiation lorsque la réponse sociale semble prioritaire.

Participation au projet individuel.

Travail auprès des familles au cours de la prise en charge

L’assistante sociale a un rôle d’accueil, d’information et de soutien auprès des familles qui la sollicitent. Les demandes principales sont liées à des problèmes administratifs, des problèmes sociaux, des conflits familiaux…. Les familles sont alors conseillées et/ou orientées vers des services adaptés à leurs besoins.

Les familles sollicitent souvent par téléphone, mais aussi à l’occasion de réorientation d’un jeune. Les entretiens avec les familles sont nécessaires pour parfaire l’évaluation sociale.

Des visites à domicile peuvent être assurées. La plupart du temps, elles sont effectuées à la demande de l’institution, lorsque les parents sont démobilisés, et qu’il est nécessaire de mettre en relief le facteur social et la réalité quotidienne de l’enfant en dehors de sa prise en charge éducative et thérapeutique.

Travail auprès des partenaires

Un travail avec les instances extérieures est nécessaire au bon fonctionnement de l’établissement et permet de coordonner les actions de chacun. Le service social participe et/ou organise des synthèses et assure la liaison, la coordination et le suivi des situations avec les différents partenaires extérieurs :

Aide sociale à l’enfance

Service d’aide éducative, service social de prévention

Service Social Départemental

DGAS (Direction Générale Adjointe des Solidarités, anciennement DASSMA)

M.D.S (Maison Départemantale des Solidarités, anciennement UAS)

Brigade des mineurs

Tribunal auprès des enfants

Différents services de placements

CMP, Hôpitaux de jour

M.D.P.H

Autres services sociaux spécialisés : CRAMIF, CAF, Hôpitaux, Institutions spécialisées, Education Nationale.

 

Un service de suite est chargé d’assister, de conseiller les usagers et leur famille à la sortie de l’établissement pour une durée de trois ans.

Les transports

Dans le cadre de la législation, l’institut assure les transports de type scolaire d’un point de rendez-vous à l’établissement. Les parents restent civilement responsables de la sécurité de leur enfant jusqu’à la montée dans le car et à partir de la descente du car.

Horaires des départs et retours à la Fondation Hardy :

Arrivée tous les matins à 9 heures

Départ : lundi, mardi, jeudi à 16 heures 30

Mercredi, vendredi à 13 heures 15

IMG_6847 [1600x1200]

La restauration

IMG_6847 [1600x1200]

Les repas sont préparés sur place. La distribution des repas s’effectue au restaurant le midi. Une commission des repas, composée du chef de cuisine, de représentants des personnels et des enfants participe à l’élaboration des menus. Ils sont ensuite contrôlés par le médecin de l’établissement.